Franchiseur : définition et enjeux

Franchiseur

Développer son réseau rapidement et à moindre coûts, faire connaître sa marque au plus grand nombre, s’appuyer sur des partenaires impliqués… Devenir franchiseur est intéressant à plusieurs égards pour une entreprise qui rencontre un succès grandissant. Mais concrètement, qu’est-ce que cela implique de devenir franchiseur ? Quels seront vos rôles et devoirs et que faut-il savoir avant de vous lancer ? On fait le point sur le statut de franchiseur.

Franchiseur : définition

Franchiseur : définition juridique

Le franchiseur est celui qui dispose d’un concept original et souhaite le dupliquer. Pour cela, il recrute des franchisés, à la disposition desquels il met son savoir-faire, les signes de ralliement de la clientèle ainsi que son assistance commerciale et technique. En contrepartie, les franchisés lui versent un droit d’entrée, puis des redevances. La relation entre le franchiseur et le franchisé est formalisée par un contrat de franchise.

Les droits et obligations du franchiseur sont définis par un cadre légal principalement composé du Code de déontologie européen de la franchise, du Règlement (UE) 2022/720 (entré en vigueur le 1er juin 2022) et du Code de commerce (principalement l’article L. 330-3).

 

Franchiseur : définition concrète

En pratique, le franchiseur joue deux rôles distincts. Il est à la fois :

  • Le garant du concept original, dont il a pour mission de faire prospérer le modèle économique
  • Le pilier de la franchise en construisant, en animant et en développant le réseau de franchisés

 

En tant que tête du réseau, les missions du franchiseur sont multiples :

  • Il se charge du recrutement des nouveaux franchisés
  • Il assure les formations nécessaires à la transmission du savoir-faire
  • Il offre son assistance aux franchisés
  • Il pilote l’accompagnement des franchisés
  • Il contrôle la bonne application du savoir-faire.

 

Franchiseur : pourquoi en devenir un ?

Restauration, bien-être, immobilier, bâtiment, commerce… Dès lors qu’un concept original rencontre le succès, la question de son développement se pose, quel que soit le domaine. Les solutions pour développer et faire prospérer son entreprise sont variées : franchise, licence de marque, commission d’affiliation, concession…

Le modèle de développement en franchise offre deux principaux avantages :

  • le développement rapide, car elle mobilise des entrepreneurs indépendants investis dans le déploiement du réseau
  • un investissement et un risque financiers réduits, car le franchiseur profite des capacités d’investissement des franchisés.

 

Lire aussi – Devenir franchiseur : avantages et inconvénients

 

Franchiseur : quels devoirs ?

Plusieurs devoirs incombent au franchiseur. Si certaines obligations sont prévues par la loi, d’autres ne le sont pas, mais sont pourtant nécessaires au succès du réseau.

 

Concernant les obligations légales, le franchiseur est tenu de :

 

  • Protéger la marque, qui fait partie des signes de ralliement de la clientèle qu’il doit mettre à disposition des franchisés ( 2.2 du Code de déontologie européen de la franchise). Le franchiseur doit garantir la paisible jouissance de la marque aux franchisés. Cela signifie qu’il s’engage à défendre la marque contre toute usurpation ou atteinte. Cela peut notamment prendre la forme d’une action en contrefaçon.

 

  • Transmettre le savoir-faire original, qui doit correspondre à la définition qui en est donnée par l’article 1er du nouveau Règlement (UE) 2022/720. Le savoir-faire doit être secret, substantiel et identifié, ainsi que résulter de l’expérience et avoir été testé par le franchiseur. L’objectif consiste à offrir aux franchisés un avantage concurrentiel de manière durable. Cette transmission s’opère, en pratique, par une formation au profit du franchisé ainsi que la remise de manuels opératoires.

 

  • Assurer une assistance continue auprès des franchisés. Prévu par l’article 2.2 du Code de déontologie européen de la franchise, ce devoir d’assistance doit s’étendre sur toute la durée du contrat. Le franchiseur remplit donc un rôle d’animation, en contrôlant la bonne mise en œuvre du concept et en fournissant une assistance continue à ses franchisés par de la formation, du coaching, des contrôles de conformité et des fonctions de support (achats, communication, community management etc.).

 

Au-delà de ces obligations légales, le franchiseur doit également, afin de garantir la réussite du réseau :

 

  • Piloter efficacement le recrutement des franchisés : il s’agit de faire les bons choix de partenaires et de veiller à leur bonne intégration dans le réseau, car le succès de la franchise repose sur eux. Sélectionner les profils qui feront des franchisés performants facilite, par la suite, les actions de formation, d’animation et de management du franchiseur ;

 

  • Organiser et veiller à la vie du réseau : le franchiseur doit rester concentré sur la progression de ses franchisés, qui pourront devenir de véritables ambassadeurs de l’enseigne, voire le seconder dans la gestion du réseau. L’animation du réseau prend diverses formes, telles que l’organisation d’événements et la tenue de comités dédiés au dialogue avec les franchisés ;

 

  • Assurer le leadership du réseau : le franchiseur doit insuffler des valeurs fortes au cœur de son réseau et se montrer exemplaire. La transparence, la confiance et la communication sont fondamentales. Par le traitement équitable de l’ensemble des franchisés et une communication régulière avec ces derniers, le franchiseur cultive la confiance réciproque et le sentiment d’appartenance des franchisés.

 

Franchiseur : ce qu’il faut savoir avant de se lancer

Avant de se lancer dans le développement d’une franchise, il est indispensable de garder à l’esprit que devenir franchiseur implique d’être prêt à :

 

  • Accepter de ne pas avoir le contrôle sur tout, en passant le relais aux franchisés pour faire vivre l’enseigne au quotidien. Cela suppose que les franchisés puissent commettre des erreurs, que le franchiseur les aidera à corriger.
  • Investir du temps et de l’argent, car la création d’une franchise constitue un véritable projet, aussi important que la création d’une nouvelle entreprise. Cela nécessite donc d’y investir des ressources conséquentes, tant sur le plan humain que financier.
  • Accepter de changer de métier, car le franchiseur quitte le terrain opérationnel pour se placer au niveau stratégique. Qu’il s’agisse du recrutement des franchisés, de l’élaboration des formations ou de l’animation du réseau, la création d’une franchise nécessite beaucoup de préparation. À ce titre, il est nécessaire de ne pas se lancer seul, mais de se faire accompagner par des professionnels.

 

La franchise est une étape décisive dans la croissance de votre entreprise, pour laquelle un accompagnement de qualité est indispensable. Les consultants de Progressium, experts de la franchise rompus aux expériences sur le terrain, vous accompagnent à chaque étape de votre projet, du cadrage initial à la recherche de locaux commerciaux. Disponibles et à votre écoute, ils vous donneront les meilleurs conseils afin de maximiser vos chances de réussite en franchise. Vous souhaitez en savoir plus ? Contactez-nous !