Devenir franchiseur : avantages et inconvénients

DEVENIR FRANCHISEUR : AVANTAGES ET INCONVÉNIENTS


Face au succès de votre entreprise, vous vous demandez quelle stratégie de développement déployer ? La franchise est peut-être la solution. Découvrez les avantages et inconvénients de ce mode d’entrepreneuriat.

Devenir franchiseur : de quoi parle-t-on ?

La franchise constitue le mode de développement en réseau privilégié des entreprises qui possèdent un savoir-faire original et désirent le réitérer. Elle repose sur un contrat conclu entre le franchiseur et une entreprise indépendante (le franchisé) qui souhaite exploiter le modèle développé par le franchiseur.

Devenir franchiseur : les implications juridiques

Code de déontologie européen de la franchise, Code civil, Code de commerce, Code de la concurrence, droit européen… Le cadre légal de la franchise est constitué de dispositions relevant de différentes sources du droit.

Les principales obligations juridiques du franchiseur sont les suivantes :

  • Obligation d’information précontractuelle du franchisé, avec remise d’un Document d’information précontractuelle (DIP), prévue par l’article L. 330-3 du Code de commerce;
  • Transmission du savoir-faire, dont la définition est précisée par l’article 1er du nouveau Règlement (UE) 2022/720, entré en vigueur le 1er juin 2022 : « un ensemble secret, substantiel et identifié d’informations pratiques non brevetées, résultant de l’expérience du fournisseur et testées par celui-ci» ;
  • Mise à disposition des signes de ralliement de la clientèle, afin de permettre au franchisé de la capter. Il s’agit notamment de la marque, de l’identité visuelle ou de l’agencement des lieux. Cette obligation est prévue par l’article 2.2 du Code de déontologie européen de la franchise;
  • Assistance dans la mise en œuvre du concept par le franchisé. Cette assistance revêt plusieurs aspects selon les besoins : de nature commerciale et/ou technique, elle peut être ponctuelle et/ou régulière (formations assurées par le franchiseur). L’article 2.2 du Code de déontologie européen de la franchise précise qu’elle doit s’étendre sur toute la durée du contrat.

Devenir franchiseur : avantages

Devenir franchiseur présente plusieurs avantages pour l’entrepreneur concerné, en permettant notamment de :

  • Développer son réseau rapidement : sur un territoire donné, la franchise permet un développement plus rapide qu’en propre ;
  • Croître à moindres coûts : avec la franchise, les efforts financiers liés au déploiement du concept sont répartis entre le franchiseur et les franchisés ;
  • S’implanter sur de nouveaux territoires à moindres risques : en cas d’échec du franchisé, les répercussions financières pour le franchiseur restent faibles ;
  • Bénéficier d’une plus grande notoriété : la marque du franchiseur devient une enseigne et gagne en visibilité auprès des clients ;
  • S’appuyer sur des partenaires impliqués : les franchisés sont propriétaires de leurs points de vente. Leur motivation et leur implication dans le succès du réseau s’en trouvent renforcées. La flexibilité que leur statut de commerçant indépendant leur confère constitue également un atout ;
  • Bénéficier d’une nouvelle source de revenus : le franchiseur perçoit un droit d’entrée, puis des redevances (ou royalties) de la part des franchisés. Ces revenus peuvent être investis dans le concept initial ou dans le développement de nouveaux projets.

 

 

Devenir franchiseur : inconvénients

Si devenir franchiseur présente de multiples avantages, le projet comporte également des inconvénients dont il faut avoir conscience :

  • Nécessité de fournir d’un investissement humain et financier important : bien que les coûts soient moindres par rapport à un développement en propre, devenir franchiseur reste un véritable projet d’entreprise nécessitant des ressources. Il faut garder à l’esprit que la création d’un réseau de franchise revient, dans les faits, à créer une nouvelle entreprise : étude de marché, business plan, budget prévisionnel et autres sont à ce titre indispensables ;
  • Accepter de ne plus tout maîtriser : le franchiseur n’est plus le seul « maître à bord ». Il doit être conscient du fait que les franchisés peuvent faire des erreurs et qu’il faudra les aider à corriger ;
  • Changer de métier : devenir franchiseur implique que l’entrepreneur change de condition : il passe de l’opérationnel au stratégique. Au-delà des process de recrutement des franchisés, il faut également déployer le plan de formation et d’accompagnement des franchisés, tout en leur offrant l’assistance nécessaire.

 

Devenir franchiseur : est-ce fait pour vous ?

Devenir franchiseur vous permet de faire passer votre entreprise au niveau supérieur, tout en vous assurant des revenus supplémentaires importants. Pourtant, la franchise ne correspond pas à tous les entrepreneurs. Devenir franchiseur implique la réunion de caractéristiques précises ainsi qu’une certaine solidité afin d’accompagner au mieux les franchisés.

Il faut donc vous poser les bonnes questions, et elles sont nombreuses !

  • Mon concept est-il duplicable ?
  • Des adaptations sont-elles nécessaires ?
  • Mon savoir-faire est-il identifié, complet et précisément décrit ?
  • Quelles sont les conditions de réussite de mon projet ?
  • Quelle est la meilleure stratégie d’entrée sur le marché ?
  • En présence de plusieurs sites pilotes, quel est le concept à franchiser ?
  • Quel est le coût prévisible du lancement de ma franchise ?

 

Porter un regard objectif sur les forces et les faiblesses de votre entreprise est primordial. Au-delà, il est également nécessaire de sonder vos motivations profondes. Car si la franchise est un projet d’entreprise, c’est aussi, et surtout, un projet de vie. Et comme devenir franchiseur ne s’improvise pas, il est vivement recommandé de se faire accompagner par des professionnels.

 

Aguerries aux enjeux du développement d’un réseau de franchise, les équipes de Progressium vous proposent un diagnostic de faisabilité de franchise. Ce premier diagnostic vous permet d’identifier les forces sur lesquelles vous appuyer ainsi que les points faibles à améliorer. Vous serez ensuite en mesure d’établir un plan d’action, un planning des priorités, un budget prévisionnel et une estimation des ressources nécessaires à la réalisation de votre projet de franchise. Prêts à vous lancer ? Contactez nos experts de la franchise !