La création d’entreprise au féminin et la franchise

Publié le 11 Oct 2019

Depuis quelques années, la question de l’entrepreneuriat au féminin est de plus en plus présente dans le domaine de la création d’entreprise, question portée par de plus en plus de réseaux de femmes entrepreneures et par les différents gouvernements. Pourtant dans les faits, si la moitié des porteurs de projet en France sont des femmes, elles ne représentent que 30% des créations d’entreprises et 40% des auto-entrepreneurs. 4% des femmes en France sont créatrices d’entreprises (contre 6% en Europe).

Alors, en 2019, pourquoi les femmes entrepreneures ne sont-elles pas plus présentes à la tête des entreprises françaises ?

Quels sont les freins à l’entrepreneuriat féminin ?

Dans la majeure partie des enquêtes effectuées, les principaux freins cités sont l’importance du financement, la crainte d’un manque de compétences et la peur de l’échec.

Les femmes intériorisent les qualités entrepreneuriales comme des attributs masculins. Les stéréotypes et croyances régissent, malheureusement, la vie des femmes et s’imposent également dans leur projet de création d’entreprise.

Pourtant, ces craintes ne sont pas fondées quand on regarde leur niveau de formation et leurs compétences qui sont équivalents à ceux des hommes.

La franchise, la réponse aux interrogations des femmes ?

Il faut le croire puisque 38% des franchisés en France sont des femmes en 2018, selon l’enquête annuelle de la franchise CSA 2018. Cette part est stable depuis plus de 5 ans.

La franchise offre des gages de sécurité par rapport aux craintes qu’ont les femmes en règle générale sur la création d’entreprise. En effet, la franchise est basée sur un savoir-faire et un savoir-réussir. Le fait de dupliquer, d’avoir un cadre rassure les femmes par rapport aux craintes subjectives évoquées précédemment.

Enfin, au niveau financier, la plupart des franchises ont mis en place des partenariats avec des banques. Ce qui permet de faciliter le financement des entrepreneures.

De plus, il existe une véritable spécificité féminine en matière de secteurs d’activité. Les principaux secteurs d’activités sont la beauté et la santé (63% des entrepreneurs sont des femmes), ainsi que les services à la personne (55 %). Le commerce de détail est également important, puisque plus d’un tiers des commerces sont des entreprises gérées par des femmes.

Au final, les femmes sont des entrepreneurs comme les autres, fort heureusement. En effet, 65% des entreprises créées par des femmes sont toujours en activité après 3 ans (66% pour les hommes), le nombre des salariés des entrepreneures est quasi-identique à celui des entrepreneurs (2,3 vs 2,7). De plus, elles bénéficient d’aides spécifiques en tant que femmes pour le montage de leur projet de création d’entreprise telles que le FGIF (Fonds de Garantie à l’Initiative des Femmes) et d’accompagnement spécifique via des associations dédiées à l’entrepreneuriat au féminin telles que Action’elles, Féminin Entreprendre, ou encore Force Femmes pour les femmes de plus de 45 ans.

À toutes les femmes qui souhaitent créer leur entreprise mais n’osent pas se lancer seules : la franchise est faite pour vous, alors franchissez le cap !

Cet article vous a été proposé par Jean Louvel, conseil en création et structuration de réseau de franchise au sein de l’agence Progressium Lyon.

 

Vous souhaitez devenir franchisé.e ? Bénéficiez d’un entretien gratuit avec l’un de nos experts pour faire le bon choix. Contactez-nous !

Le blog de la franchise : le média des franchiseurs

Retrouvez toute l'actualité de la franchise, des fiches pratiques et des conseils d'experts pour créer et booster votre franchise.