Commission-affiliation : avantages et inconvénients

Publié le 27 Fév 2020

La franchise est un terme générique qui englobe de nombreuses réalités contractuelles. Aujourd’hui, Geoffrey Hahn, consultant Progressium spécialiste des enseignes retail et de l’immobilier commercial, présente les avantages et les inconvénients du contrat de commission-affiliation. Cette forme de partenariat relève de la loi Doubin qui encadre les différentes formes de commerce organisé.

Qu’est-ce que la commission-affiliation ?

La commission-affiliation est un partenariat commercial fréquemment utilisé dans le monde de l’équipement de la personne et plus particulièrement dans l’univers du textile, bien que d’autres secteurs d’activités l’utilisent également.

L’enseigne (ou réseau commercial) est dénommée le commettant alors que l’entreprise qui rejoint le réseau est appelée le commissionnaire.

Au sens strict du terme, le contrat de commission-affiliation est un contrat par lequel le commettant concède au commissionnaire le droit de procéder (en son nom mais pour le compte du commettant) à la vente des produits appartenant au commettant selon les méthodes et le savoir-faire développés par ce dernier, sur un territoire concédé́.

En contrepartie de ces ventes, le commissionnaire perçoit une commission sur le chiffre d’affaires réalisé, fixée contractuellement. Le commissionnaire connaît donc par avance son niveau de marge.

Les avantages de la commission-affiliation

Ce mode de distribution offre au commissionnaire l’avantage de sécuriser sa gestion des stocks puisqu’il ne porte pas directement le risque sur la marchandise.

Un autre avantage est l’absence d’investissement dans le stock initial. L’accès aux réseaux se développant en commission-affiliation est donc généralement moins gourmand en apport et le financement plus simple à obtenir.

Par ailleurs, la gestion du stock est facilitée (les articles arrivent habituellement étiquetés et code barrés, accompagnés d’un plan merchandising) ce qui permet aux équipes de se concentrer pleinement sur le volet commercial et les clients.

Quels inconvénients ?

Cependant, un commissionnaire n’a que très peu de liberté de choix dans ses assortiments et stocks. Il se voit également dicter par le commettant un prix de vente public maximum.

Le commissionnaire est donc extrêmement dépendant de la qualité des collections validées par la tête de réseau mais aussi de la capacité de cette dernière à approvisionner efficacement les points de vente.

 

Vous souhaitez faire le point sur votre projet avec un expert de la franchise ?
Contactez-nous !

 

Le blog de la franchise : le média des franchiseurs

Retrouvez toute l'actualité de la franchise, des fiches pratiques et des conseils d'experts pour créer et booster votre franchise.