Les 7 critères d’agencement

Dans la première partie de l’article parue la semaine dernière, nous avons évoquer deux aspects de la méthodologie pour créer un agencement : la réalisation d’un plan d’agencement et le respect des normes. 

Aujourd’hui, nous allons discuter des 7 critères qui vont vous permettre de créer votre agencement. Aménagement intérieur, extérieur et choix du mobilier d’agencement : rien ne doit être laissé au hasard. 

 

  • Soignez votre devanture 

Donnez envie d’entrer. Faites dévier le regard des passants et surprenez-les. Voici quelques exemples :

Avez-vous déjà entendu parler des hélices holographiques 3D ? 

Ce système se compose d’une multitude de LED placées sur des hélices. En mode rotation, ce système va créer une image qui semble flotter dans les airs. Vos prospects seront captivés, émerveillés et auront l’impression de pouvoir toucher l’image et de la voir sous différents angles. 

Vous pouvez faire preuve d’avant-gardisme en l’intégrant dans votre agencement.

 

  • Mettez le paquet sur l’éclairage

80 % des informations transmises à notre cerveau passent par la vue. C’est un point essentiel à ne pas négliger. Il existe 2 types d’éclairages : l’éclairage de circulation et l’éclairage d’ambiance. Pensez à jouer sur les intensités et les types de lumières afin de créer une ambiance chaleureuse, épurée, dynamique, etc.

 

  • Guidez le cheminement des clients vers vos objectifs de vente

Cela passe par une sélection précise du mobilier d’agencement au plus près de vos besoins voir à une conception design sur-mesure pour coller au plus près de vos attentes.

 

  • Pensez à la vente additionnelle 

C’est parfois le nerf de la guerre. C’est le détail qui peut faire passer un point de vente non-rentable à un point de vente rentable. 100 € par jour de ventes additionnelles faits grâce à un placement de produit judicieux représente 3000 € à la fin du mois, c’est l’équivalent d’un gros loyer ou de 2 billets d’avion aller-retour direction Bali.

 

  • Marketez votre point de vente

L’idée est d’exalter tous les sens. La vue, bien entendu, mais également le toucher, l’ouïe, l’odorat et le goût. Cette technique est appelée le marketing des 5 sens.

 

  • Eduquez les clients à vos produits

Très souvent, un client qui rentre dans votre point de vente sait déjà ce qu’il souhaite acheter.

Lui faire tester un second produit complémentaire ou plus complet que son premier choix  amènera davantage de satisfaction. Il deviendra fidèle à votre produit et donc à votre enseigne.

Vous pouvez vous servir d’un affichage explicatif, d’une vidéo de démonstration sur écran ou d’une PLV dynamique. 

Mélangez le physique et le digital, vous obtiendrez un concept tendance : le phygital.

 

  • Faites évoluer votre plan merchandising

Testez, re-testez, re-re-re-re-testez, observez, trouvez la bonne formule et améliorez vos ventes.

Pour conclure, un commerce de détail, c’est un assemblage de détails qu’il faut formaliser. Dans un prochain article, nous travaillerons sur la création de l’agencement. 

Patrick Sister, spécialiste de l’agencement chez Progressium, se tient à votre disposition pour répondre à vos questions.

 

 

Vous souhaitez en savoir davantage sur l’agencement des points de vente ?
Contactez-nous !