la franchise participative

la franchise participative

 

Beaucoup d’entrepreneurs hésitent aujourd’hui à monter leur entreprise. Un certain nombre d’entre eux pensent alors à la franchise et à devenir franchiseur ou franchisé. Mais une autre alternative présentant des avantages non négligeables peut aussi attirer franchiseurs et franchisés. Il s’agit de la franchise participative.

La franchise participative, c’est quoi ?

La franchise participative est un contrat de franchise classique à l’exception du fait que la société franchiseur détient des parts dans le capital de la société franchisée. Ces parts peuvent aller jusqu’à 50%. En ce qui concerne les statuts, le franchiseur devient donc à la signature du contrat associé du franchisé.

Il faut savoir que ce sont généralement les franchiseurs qui proposent à leurs franchisés d’entrer dans le capital de leur entreprise. Pour le moment, ce type particulier de franchise est encore peu développé en France. On retrouve principalement ce modèle dans les franchises de distribution alimentaire.

Pourquoi choisir la franchise participative ?

Cette forme particulière de franchise peut être attirante pour les deux parties et cela pour plusieurs raisons.

Pour ce qui est des franchiseurs, l’avantage le plus certain est qu’ils ont le moyen de «surveiller» le travail de leurs franchisés tout en continuer à développer leur réseau de franchises. Cependant, c’est là que peut se trouver la limite pour le franchisé puisque le franchiseur a un droit de regard sur la vie de la franchise du franchisé et sur son fonctionnement.

Mais avant de garder un œil sur leurs franchisés, ce contrat de franchise participative permet aussi aux franchiseurs de recruter des bons candidats qui n’ont pas forcément l’apport financier nécessaire. De plus, le franchiseur peut aussi développer et pérenniser son réseau sur la durée tout en s’assurant une position stratégique. En effet, il peut par exemple décider de ne proposer ce contrat qu’aux franchises qui l’intéressent au niveau de la situation géographique par exemple. L’inconvénient que peut ressentir le franchiseur est la prise de risque. En effet, ce dernier prend un risque financier en investissant dans une ou plusieurs de ses franchises puisque rien ne lui assure que la franchise sera viable sur le long terme.

En ce qui concerne le franchisé, le principal avantage de la franchise participative est qu’elle lui offre une opportunité de se financer. C’est donc très avantageux pour les franchisés qui n’ont pas un apport financier suffisant ou pour ceux qui souhaitent revendre leur point de vente à un moment donné. Le franchiseur sera alors là pour racheter son point de vente.

Mais attention, la franchise participative ne doit pas engendrer un contrôle permanent du franchiseur sur la vie de son franchisé sous peine de dénaturer complètement la relation et l’équilibre entre le franchisé et lui-même. Ainsi, pour éviter tout problème, un pacte d’actionnaires peut être mis en place pour bien définir les statuts, les missions et rôles ainsi que pour prévoir les conditions de rachat des parts par les franchisés. Attention donc à ne pas oublier l’établissement de ce pacte d’actionnaires et de règles bien définies pour que tout se passe bien !