S’associer en franchise

S’associer en franchise

 

Créer une franchise, ça reste créer une entreprise. En ce sens, comme dans toute entreprise, il est possible de s’associer avec une ou plusieurs personnes. Néanmoins, si l’association apporte des avantages non négligeables à qui veut développer un nouveau concept de franchise, elle apporte aussi son lot de contraintes. Un point sur l’association en franchise.

Pourquoi s’associer en franchise ?

S’associer en franchise peut présenter de nombreux avantages pour les franchiseurs. En effet, le premier critère est évidemment un critère financier. De fait, faire une étude de marché, créer une unité pilote, rédiger un manuel opératoire, gérer l’unité pilote puis ensuite étendre le réseau sont des activités qui demandent de l’argent. S’associer en franchise permet donc soit de réduire la charge qui pèse sur chacun des associés, soit d’augmenter le capital possible.

Par ailleurs, mettre en place son propre réseau de franchises demande beaucoup de temps et d’énergie. Parfois plus que ce qu’une personne seule peut fournir. Dans ce contexte, s’associer en franchise permet de se répartir les tâches et d’être ainsi plus efficace. Par exemple, notamment au moment du développement du réseau avec le recrutement des premiers franchisés, l’un des associés pourra continuer à gérer l’unité (ou les unités) pilote(s) tandis que l’autre associé sera en charge du développement de la franchise, du recrutement, de l’accompagnement des franchisés etc.

Comment gérer une franchise à plusieurs ?

Et là on touche du doigt le problème principal de l’association, en franchise comme dans toute entreprise, quelle qu’elle soit : la répartition des rôles. Car une association ne rime à rien s’il y a collision permanente entre les associés. De plus, cette absence de distribution des rôles peut tout simplement mener à la ruine, faute d’organisation. Il est donc très important, dès le départ, de bien définir le cadre de l’association :

  • Qui touche quoi ?
  • Qui fait quoi ?
  • Comment se prennent les décisions ?
  • Quelle est la ligne directrice ?
  • Etc.

 

Et toutes ces questions doivent trouver leur réponse bien inscrite sur le papier. Une sorte de contrat d’association doit être créé et signé par les deux associés : en cas de litige futur, ou simplement de tensions, il sera toujours possible de revenir à ce document de référence.

Par ailleurs, il est important de bien être d’accord dès le départ sur les orientations à donner au concept, au réseau. En effet, trop souvent des gens se mettent en association simplement parce qu’ils ont peur de se lancer seul, ou parce qu’ils ont envie de partager une expérience commune enrichissante.

Et certes, il y a de ça. Mais pour autant il ne faut pas oublier qu’une association en franchise relève de l’entrepreneuriat et que cela engage de l’argent et des responsabilités légales. Par conséquent, il vaut mieux être d’accord dès le départ. Enfin, cet accord préalable facilitera la prise de décision au cours de la vie de la franchise.

S’associer en franchise est donc une excellente alternative pour créer son réseau en répartissant la charge financière et la charge de travail. Mais cela demande organisation, rigueur et professionnalisme. Ne l’oubliez pas.