Assistance Franchise - la juste mesure

Assistance Franchise - la juste mesure

Les franchiseurs se doivent de diriger leur réseau d’une main de fer s’ils veulent conserver leur image de marque. Mais pour autant ils doivent aussi faire la part des choses pour laisser de l’indépendance aux franchisés. Il faut donc trouver la juste mesure. Devenir franchiseur ne s’improvise pas ! 

 

Le franchiseur doit se positionner comme la tête de réseau

Même si d’un point de vue juridique les franchises sont indépendantes, celles-ci doivent bien comprendre qu’elles font partie d’un réseau et qu’à sa tête se trouve le franchiseur. L’enseigne ne doit rien laisser passer en ce qui concerne les spécificités du contrat qui précisent les règles à suivre pour l’aménagement, pour les procédures, pour les équipements utilisés, etc. Si le franchiseur laisse faire tout et n’importe quoi aux points de vente, on peut vite arriver à un réseau totalement hétérogène. L’enseigne doit porter une attention toute particulière à son image si elle souhaite pouvoir se développer.

Si vous ne voulez pas avoir de conflit avec les points de vente, il est préférable de décrire toutes vos exigences dans le contrat de franchise pour que les franchisés signent en toute connaissance de cause. Faites cependant attention à ce que vos clauses ne soient pas abusives en les faisant vérifier par un juriste.

 

Le franchiseur doit accompagner ses franchises

Le terme « diriger » peut paraître dur et inapproprié car le rôle du franchiseur doit plutôt être défini comme celui d’un accompagnateur étant donné que le franchisé est un dirigeant d’entreprise à part entière.

Mais dans le cadre de la franchise, ce dernier est considéré comme un novice et le franchiseur comme l’entité qui possède tous les savoirs relatifs à l’enseigne. La formation des franchisés est donc un élément-clé puisque c’est elle qui donnera la marche à suivre au franchisé. Il est important de prendre cette étape au sérieux et de la rendre la plus complète possible.

Si les franchisés ont toutes les clés en main dès le départ, il y a plus ou moins de chances pour qu’ils ne prennent de mauvaises habitudes. Cependant n’oubliez pas que donner trop d’informations d’un coup n’est pas quelque chose de très préconisé puisque le franchisé ne pourra pas tout retenir d’un seul coup. Faire quelques rappels ou formations intermédiaires ne sera pas un luxe.

Dans tous les cas, sachez que le dialogue est souvent la clé des conflits ou des dérapages. Si vous instaurez des échanges réguliers vous pourrez déceler les éventuels problèmes avant qu’ils ne prennent de l’ampleur. Il est donc important d’investir dans l’animation de votre réseau pour créer une dynamique, anticiper et s’adapter.

Comme vous l’aurez compris, en tant que franchiseur vous devez trouver la juste mesure entre la gestion pure et dure d’une entreprise et le conseil. Il faut plutôt voir le rôle du franchiseur comme un accompagnateur qui va orienter les franchisés, leur donner des conseils pour réussir, des retours d’expériences, etc. N’hésitez pas à vous faire conseiller par un consultant en franchise si ne vous sentez pas encore très à l’aise avec l’accompagnement de réseaux de franchises.