Blog

Blog

Financement : les options qui se présentent pour développer votre réseau

franchiser son concept No comments
featured image

Impossible de démarrer son réseau de franchise, sans avoir une idée précise des outils de financement qui s’offrent au franchiseur.

 Ça y est ! Tous les indicateurs sont au vert pour le lancement de votre enseigne en franchise : modèle économique validé, réserves de croissance dans plusieurs zones géographiques, potentiels candidats pour l’ouverture d’un point de vente. Il ne reste plus au futur franchiseur qu’à trouver le bon financement. Un enjeu crucial que les aspirants franchiseurs ont un peu tendance à sous-estimer. Car, loin d’être sinécure, la création d’une franchise est bel et bien la création d’une nouvelle entreprise.

Pour cela, il est impératif de convaincre son partenaire bancaire. Bien que la négociation soit facilitée par un modèle éprouvé, le business plan franchiseur doit impérativement être bétonné. De manière générale, le franchiseur peut espérer un prêt bancaire allant de 50 000 à 100 000€ pour financer la mise en place du système de franchise. Ainsi, le franchiseur pourra utiliser la somme emprunté pour communiquer davantage, mettre en place des actions pour le recrutement de ses futurs franchisés, ou encore pour la création d’une centrale d’achat.

De la banque aux fonds d’investissement

Dans le panel des offres de financement, le crowdfunding reste également une bonne solution. Moins connu, il permet avant tout au futur franchiseur de renforcer ses fonds propres. En d’autres termes, les particuliers, intéressés par le projet de développement pourront investir contre des parts de la société.

Le franchiseur peut faire appel à des organismes dédiés au financement des entreprises comme France Initiative. Le réseau regroupe 230 plateformes d’accompagnement dans toute la France. Si elle propose un accompagnement dans la phase de création, elle peut également fournir un prêt d’honneur à taux 0% sans garantie personnelle. La création en franchise est éligible à cette aide. Sachez cependant qu’une création de franchise ne sera jamais prioritaire par rapport à un porteur de projet.

Par ailleurs, les nouveaux franchiseurs ont tout intérêt à regarder du côté du Réseau Entreprendre. Les chefs d’entreprises aident bénévolement les créateurs d’entreprises et de franchise. Une aide à laquelle s’ajoute un prêt d’honneur de 15 000 à 50 000 €, sans intérêt et sans garantie. Si la création de franchise n’est pas ce qu’il y a de plus commun, rien n’empêche le franchiseur de les appeler.

Enfin, si le franchiseur ambitionne d’accélérer son développement, il peut se rapprocher d’un fonds d’investissement. Ce qui lui permettra de trouver le financement à la mesure de son ambition. A titre d’exemple, l’enseigne La Cure Gourmande a choisi de financer son projet de développement avec le fonds Amundi Equity Funds. Parmi les axes de développement l’enseigne qui fabrique de façon traditionnelle biscuits et confiseries, compte densifier son implantation sur le territoire français et développer la présence de ses boutiques à l’international.

Quant à l’enseigne de restauration rapide Bagel Corner, le choix de lever des fonds auprès de Starquest Capital était une évidence. En pleine phase d’expansion, les dirigeants souhaitent ouvrir 25 points de vente en 3 ans.